mardi 14 octobre 2008

Que faut-il faire pour être choisi comme Manager ? (Oubliez le "passer sous le bureau")

Nous avons donc proposé à notre Méga Big Boss une organisation d'équipe qui nous permettrait de continuer sur le long terme et pas devoir changer dès que les priorités de l'entreprise ou sa structure changeraient.
Méga Big Boss est venu dans le bureau de Big Boss, où j'étais aussi, ainsi que "Jeune Talent".
Il nous a écouté, a regardé les slides que nous avions préparé pendant si longtemps et avec tellement d'amour et d'espoir (mes yeux brillent à l'instant où j'écris ces mots)
Il a posé des questions pertinentes, a semblé intéressé, nous avons répondu de manière tout aussi pertinente (du moins nous semble-t-il).
Puis nous avons fait notre recommandation après avoir présenté les différents choix possibles.

Et à partir de là : patatras, tout s'est enchaîne à l'envers. Méga Big Boss a dit "Mmmoui je vois bien, mais bon (mouvement de main pour balayer toutes nos hypothèses) et si on faisait comme ça ?!"
Clic clac il nous a tracé l'organisation qu'il souhaitait pour l'équipe et c'était fini "Voilà, c'est comme ça qu'il faut faire"
Bon.....Rien à voir avec la choucroute que nous avions essayé de cuisiner. Big Boss m'avait bien dit que nous pouvions resortir de là avec tout nos scénarios chamboulé, mais à ce point...je m'attendais pô!

Et en plus dans l'organisation dessinée par Méga Big Boss le manager d'équipe ... viendrait de l'extérieur! Il ne serait pas choisi en interne.

Devant cette déconvenue (je briguais le poste) j'ai essayé d'analyser les pré-requis pour être jugé apte à être le manager d'équipe par votre patron et j'ai trouvé ceci :

  • Légitimité : il faut être légitime. Peu importe tous les manuels de management qui essayent de vous faire croire qu'on peut être manager sans avoir une idée de ce que fait votre équipe. D'autant plus que vous serez choisi par vos managers parce que vous connaissez le métier (où alors, vos managers iront chercher à l'extérieur quelqu'un qui semble avoir plus de légitimité que vous parce que plus d'expérience...)
  • Visibilité : C'est tout bête mais si vos patrons, vos collègues, vos clients ne savent pas que vous existez...vous n'existez pas! Le super travail que vous abattez, personne ne s'en aperçoit de lui même. On a tendance à penser que c'est normal que tout roule sans imaginer que c'est vous qui pédalez pour faire marcher la machine aussi bien. Donc faites-le savoir! Et là je ne dis pas se vanter, mais valoriser le travail accompli.
  • Envie : vous voulez être le manager de votre équipe ? Dites-le, faites le savoir. Evidemment c'est mieux si l'équipe vous soutient (voir ce billet et les commentaires afférents où nous avions discuté de s'il fallait ou non briguer un poste de manager). Aujourd'hui je penseq u'il faut faire savoir ce que l'on veut. Au moins pour que vos patrons ne vous disent pas "mais tu nous a rien dit!!"
  • Reconnaissance : ça va avec le point précédent, il faut être reconnu par son équipe comme quelqu'un qui fait bien le métier (pas forcément le meilleur de l'équipe d'ailleurs, sur ce métier) mais le plus nul d'une équipe a de rares chances d'être coopté par ses pairs pour les diriger...
  • Timing : je crois que c'est aussi uen question de timing et donc de chance. Etre Ze right man at Ze right place at Ze right time est tout un art.
A mon sens si on arrive à combiner toutes ces composantes (et ça en fait un paquet je le reconnais) alors le poste de Manager ne peut nous échapper.

Y a-t-il des managers (ou pas managers) dans la salle ? Oui là bas au fond; dites-nous si cela vous semble pertinent (ne soyez pas timide!)

11 commentaires:

Barthox a dit…

Le Super Big Boss qui écoute poliment et qui balaie tout ensuite pour dire de faire comment IL dit de faire, je connais! C'est pas marrant, mais on peut difficilement les changer.

Par contre à mon avis, si tu as l'appui de Big Boss, et que tu veux vraiment ce poste, tu dois aller voir Super Big Boss et lui donner ta candidature.

Fais même un CV et surtout une lettre de motivation purement orientés. En d'autres termes ce CV et cette lettre ne doivent te permettre que de postuler pour ce poste et pas un autre. Il seront à usage unique, un peu comme un appareil photo jetable (si, si, ça a existé!)

Tu parles toi-même de visibilité ... es-tu certain que SBB sait que tu voudrais ce poste?

Essaie aussi de répondre à la question suivante: quel critère(s) pense-t-il trouver chez un externe qu'il ne pourra trouver en interne? Cela te permettra de mieux cibler ta candidature (ou de la ré-évaluer s'il s'avère que tu ne remplis pas le(s) critère(s))

Monsieur J a dit…

Mmmmmmm merci du conseil Barthox, effectivement, est-ce que Super Big Boss me connaît, sait que j'ai envie...peut-être pas.
Thanx pour les conseils!

Barthox a dit…

De rien, je sais combien il est parfois utile d'avoir une vision extérieure ... soi-même on a souvent trop le nez sur le guidon ...

Bonne m...

raphnmix62 a dit…

Barthox, vous donnez dans votre dernier commentaire un élément de réponse à la question que vous suggériez dans le premier : peut être que Super Big Boss cherche un manager dont la vision est extérieure à l'entreprise.

Barthox a dit…

@raphnmix62 ; cela peut effectivement être le cas ... ou pas. ;o)

Donc ça vaut quand même le coup d'essayer ... :o)

(désolé pour la réponse tardive ...)

Monsieur J a dit…

Cela vous éclaire si je vous dit que Super Big Boss vient d'une boîte extérieure ?
;-)

Barthox a dit…

hehehe

Ceci dit, pour être tout a fait franc, j'ai toujours pensé qu'amener du sang frais et extérieur est plus bénéfique que de n'utiliser que des promotions internes ...

En fait, il faut arriver à un savant équilibre entre les deux: il y a des postes pour lesquels il est bénéfique de prendre qqn du terrain, d'autres pour lesquels qqn qui ne s'est pas encore fondu dans le moule apportera plus ...

Pour première réponse, ne connaissant pas la société ni le département concerné, je m'inscrivais plus dans une démarche de soutien moral à MonsieurJ. Car ayant suivi ce blog depuis un moment et en avoir lu quasi tous les billets, je trouve qu'il mérite clairement cette promotion. J'ai rarement vu quelqu'un capable de se remettre en question comme il le fait et d'en tirer les leçons!

Monsieur J a dit…

Bathox si je n'étais pas déjà marié...(et hétéro)

Mais dis moi... tu serais pas ma Super Big Boss par hasard ??!!

:-))

Barthox a dit…

Ouf heureusement que je suis également marié et hétéro! ;o)

Et étant un homme, je ne puis malheureusement pas être la SBB ... ;o)

Gautier Girard a dit…

Bonjour Monsieur J,

Si j'ai bien compris, Monsieur Super Big Boss a fait semblant de vous écouter pour mieux vous dire après que cela se passera comme lui voudrait ?

Convoquer une réunion de ce type en ayant déjà pris une décision, c'est impoli et irrespectueux : autant l'annoncer clairement, sans discuter, afin qu'il n'y aie pas de douche froide.

Mon conseil est de laisser tomber la recherche du poste de Manager et de décider maintenant soit que vous restiez dans cette entreprise, soit que vous partiez ailleurs.

S'il prend quelqu'un d'autre et que cela vous paraît illégitime vous aurez peut-être du mal à avaler la couleuvre, et vous ne l'admettrez que quelques temps plus tard.

Ce n'est pas agréable de perdre son temps. ;-)

Barthox a dit…

La remarque de Gautier lance une piste de réflexion intéressante.

Il peut effectivement être temps de se poser la question de savoir si Monsieur J désire rester dans cette société, mais par contre pas suite à l'attitude de SBB! (et je ne dis pas que c'est ce que Gautier a voulu dire, il s'agit simplement d'une pensée que j'ai eu suite a la lecture de son commentaire)

Une telle attitude, bien que très négative et irresponsable de la part d'un manager, est assez habituelle dans le chef de beaucoup de seniors managers!

En particulier dans les grosses boites!

Croyez-moi, j'ai travaillé 6 ans pour un grand groupe américain, et de telles attitudes étaient plutôt monnaies courantes ... malheureusement ...

Donc, quitter parce qu'on voulait vraiment ce poste et qu'on ne pourra pas supporter de rester en position subalterne, oui

Quitter parce qu'un manager a une mauvaise attitude ... non, sinon on risque de changer souvent! ;o)