dimanche 20 mars 2016

Pourquoi on change de job

changer de boulot : une question de bien être
Et BOOM ! Encore une boîte ! Ma sixième en treize ans. Si certains mouvements ne sont pas de mon ressort (mon premier job était de l'intérim, mon deuxième un CDD...) d'autres le sont totalement.
Enfin oui et non... J'ai quitté ma Big Pharma pour une autre industrie.
Pour quelles raisons ? Toujours les mêmes, assez simples et au nombre de deux :

1-Parce qu'ici c'est pas bien.
2-Parce que là bas ça sera mieux.

Responsable d'une équipe e 3 chefs de projet, j'étais en charge de la transformation digitale d'un grand groupe pharmaceutique. Une réorganisation a été annoncée. On m'a retiré mon équipe. De même que ma ligne de reporting. Tout ceci aurait encore pu être acceptable si on ne m'avait pas bullshité sur les raisons de cette réorganisation. "Tu as fait un tel boulot que tu n'as plus besoin d'équipe maintenant !" Du vrai foutage...
Quand l'entreprise et l'individu ne résonnent plus l'individu commence à regarder ailleurs. Et quand on cherche on trouve. Me voilà donc responsable du Digital dans une autre grande entreprise. Nouveau secteur, équipe internationale. En un mot : MIEUX !

La désillusion a fait place à l'adrenaline d'une nouvelle aventure. Sans œillères, ni lune de miel particulière. Juste en adéquation avec ce que je recherche aujourd'hui.

Le boulot c'est peut être ça : un alignement temporaire entre ce qu'attend un individu à un moment donné de sa vie et ce dont a besoin l'entreprise qui l'emploi à ce moment là.
Lorsque cette adéquation cesse alors il est temps pour le collaborateur d'évoluer, avant de se faire virer ou réorganiser.
J'ai écouté récemment une interview de Derek Sivers par Tim Ferriss. J'ai beaucoup aimé sa vision de l'infidélité au boulot. Il dit que nous ne devrions jamais être fidèle au travail. Qu'il ne faut pas hésiter à chercher de meilleurs situations (meilleure n'étant pas forcément synonyme de "mieux payé")
Jetez-y une oreille, ça vaut le détour.

Et vous ? Vous est-il arrivé de changer de boulot ? Et pourquoi ?

jeudi 25 juin 2015

Comment éviter le stress au travail

Le stress au travail, le plus grand fléau du monde moderne
J'ai fait mon premier stage dans l'industrie pharma au sein d'une équipe logistique. Pas le plus sexy. Mais j'ai appris une chose qui me suit encore aujourd'hui. C'est qu'il n'y a aucune raison valable pour faire de sa vie au boulot un enfer. Je le tiens surtout de Mehdi. Mehdi était la personne qui s'occupait des flux logistiques de tout le site industriel, et aucune nouvelle, ni les retards des fournisseurs, ni la mauvaise humeur de ses collègues n'arrivait à effacer son sourire perpétuel.
A son contact je me suis forgé l'un des objectifs prioritaires de ma vie professionnelle : venir au boulot en sifflotant tous les matins.

Evidemment, cela va de pair avec l'envie de réaliser de belles choses, d'apprendre, de me dépasser. Mais fondamentalement, cette promesse que je me suis faite de venir au boulot en sifflotant tous les matins c'est celle de mon bonheur personnel, et de celui de mon équipe.
Je m'y suis toujours tenu, j'ai changé d'entreprise à chaque fois que je n'ai plus eu l'envie de siffloter.

Jetez un oeil à ma vidéo dans laquelle je parle d'autres conseils qui vous permettront d'éviter de (trop) stresser !

Et vous ? Quelle est la place du stress dans votre vie ? Et comment le gérez-vous ?
Partagez vos expériences dans les commentaires de ce blog !

Et abonnez-vous à ma chaîne ! Cela me motiverait à mort pour continuer !





lundi 13 avril 2015

Que peut ma boîte pour moi ? (la reconnaissance à l'ère 2.0)

Certaines questions font mal à la tête...
L'autre jour je me suis réveillé avec cette question lancinante dans ma tête "comment ma boite peut-elle me rétribuer mieux ?"
En fait on vient de recevoir notre intéressement, participation, primes de fin d'année (en Mars :)) et comme cette année a été un peu difficile pour ma boite, je me posais la question de ce qu'elle pouvait m'offrir, et de ce que je pouvais en attendre.

Et je me suis souvenu de ce que l'on m'avait appris en cours de management. Une boite a 3 leviers pour vous rétribuer :




  • Avoir
  • Pouvoir
  • Savoir


L'Avoir est assez facile à appréhender : c'est plus d'argent. je le place en premier, puisque c'est celui qui est évacué le plus vite lorsque les résultats de l'entreprise ne sont pas au rendez-vous...
Que reste-t-il alors si la boite ne vous paye pas plus ? (ou mieux?)

Le Pouvoir. En gros, vous offrir un nouveau poste dans lequel vous aurez plus de monde à diriger. C'est la vieille vision du management, dites moi combien de personnes vous avez sous vous et je vous dirais votre importance dans cette société.
Sauf que les nouvelles générations qui arrivent sur le marché du travail sont de moins en moins intéressées par avoir une armée mexicaine à gérer. Ils ne savent que trop bien les désagréments qui vont avec le job de manager, et rares sont les vocations. La nouvelle génération préfère l'influence à l'affluence. Et l'influence ne se mesure pas au nombre de FTE.

Reste donc le Savoir. Avant, une boite, pour vous remercier pouvait vous ouvrir en signe de reconnaissance les portes de formations prestigieuses et onéreuses. Oui mais voilà, aujourd'hui vous pouvez suivre les cours de Harvard. En Ligne. Gratuitement. Et sans aucun besoin de l'aval de votre boss. Donc quoi ? En quoi une formation en Anglais, ou en management de projet à la Cegos va me permettre de motiver mes gars alors qu'aujourd'hui ils ont les connaissances du monde à portée de clic.

Reste cette question lancinante : comment allons-nous rétribuer nos collaborateurs ?
Laissez moi un commentaire si vous avez une petite idée, que vous soyez manager ou membre de la nouvelle génération.

lundi 9 mars 2015

Le meilleur moment pour parler à son équipe ?

Le moment clé pour parler à l'équipe
Comme tout bon manager qui se respecte vous pensez être en phase avec votre équipe. Savoir sur quoi ils bossent et ce qui les préoccupe.
Si comme moi vous perdez de vue ces choses là, alors voici ci-dessous un petit conseil sur le meilleur moment pour les "choper" et savoir ce qui leur trotte dans la tête !

N'hésitez pas à me laisser un commentaire pour partager quel est le meilleur moment selon vous pour vous adressez à vos équipes !


vendredi 13 février 2015

Comment communiquer efficacement (et dans communiquer il y a ...)

bla bla bla
Trop souvent je vois des managers qui sont des catastrophes en communication. Pas clairs, inaudibles, pipoteurs... Pourtant il existe quelques règles simples à respecter pour bien faire passer ses messages à ses collaborateurs.

1-Etre soi-même

Inutile de jouer un rôle, ça se sent à plein nez ! le discours du manager en perd de sa force.

2-Dire la vérité

Quand on se sait pas, bah on ne sait pas. Il vaut mieux le dire que de faire son petit mito !

3-Admettre ses erreurs

Dans la même veine d’honnêteté que le point précédent. Fou non ?

4-Ecouter

En fait je suis en train de me dire que c'est une question de "l'autre" que d'une question de "soi-même"...

5-Etre bref !

Je m'applique cette règle à moi-même de ce pas !

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube ou je continuerais de danser le gangnam style !



lundi 26 janvier 2015

Ce que Charlie m'a appris en tant que Manager (#JeSuisCharlie)

Nous sommes tous Charlie
Terrible début d'année que nous vivons de vivre. Pour essayer d'exorciser tout ça, je me suis essayé à tirer les leçons de management de ces événements.

1-L'Equipe est un refuge

Le mercredi 7 janvier nous étions censé avoir notre réunion d'équipe hebdomadaire. Quand nous avons appris la nouvelle des attentats à Charlie Hebdo, nous nous sommes naturellement réunis dans mon bureau, et nous avons regardé les chaines infos. Pour savoir ce qui se passait évidemment, mais aussi (et surtout) pour être ensemble et ne pas rester seuls face à l'ignominie.

2-On doit se battre pour ses idées

La liberté n'est pas un acquis, c'est un concept que l'on doit protéger et choyer. De la même manière, lorsque vous tenez à quelque chose avec votre équipe, vous devez rester vigilant et vous battre pour faire en sorte que ça arrive. Rien n'est jamais acquis pour toujours, mais tout peut s'obtenir avec des efforts et de la persévérance.

3-L'amour plus fort que la haine

Les réactions à la suite de ces assassinats de Charlie, Montrouge et Vincennes nous ont tous fait du bien. La marche républicaine et tous les rassemblements, les manifestations de soutien, l'unité nationale et internationale nous ont montré que rien n'était perdu. Il y aura toujours de l'espoir. Les terroristes, en voulant faire taire Charlie, ont ouvert les yeux au monde entier. Et pour ça, nous n'avons pas le droit de baisser les bras. Construisons une société plus juste. Et pour nous, managers, cela démarre avec nos équipes. Faisons de nos équipes un lieu de paix et de développement pour tous.

#JeSuisCharlie



mardi 6 janvier 2015

Les 5 mots de tout bon leader !

Des mots qui comptent
Bonne année !!
Je suis vraiment content de vous retrouver les loustics !
Je commence l'année avec une nouvelle vidéo YouTube, j'ai vraiment l'impression que ma Chaîne YouTube redonne également un coup de fouet (oh oui !) à ce blog.

Bref, cette fois ci j'ai décidé d'adapter une phrase que j'ai entendu à la télé lors d'un match de foot (bah oui, je suis pas tout le temps à lire la Harvard Business Review...désolé de casser le mythe) où un consultant (je ne sais plus si c'était Manu Petit ou Franck Leboeuf, bref, un philosophe !) disait qu'il y avait 5 mots que tout homme (et toute femme) devait connaître et utiliser pour s'en sortir dans la vie.

J'ai trouvé ça brillant (comme quoi, il n'y a pas que Peter Drucker dans la vie) et qu'il pouvait s'appliquer à notre quotidien de Manager d'équipe.

Ces 5 mots sont (rrrrrroulement de tambour) :

1-Bonjour

Arrivez le matin et dîtes bonjour à votre équipe (à ceux qui sont là) vous permettra de ne pas passer pour un manager enfermé dans sa tour d'ivoire. Simple politesse me direz-vous ? Que nenni ! Combien sommes nous, managers affairés à entrer directement dans nos bureaux sans prendre le temps de tâter le pouls (j'ai dit le pouls) de nos collègues.
2015, l'année du serrage de main ! (ou de la bise pour les plus tactile)

2-Au Revoir

Pareil, quand vous partez, dites au revoir. Surtout si vous ne partez pas le dernier (c'est sur que partir en dernier et dire au revoir aux plantes peut sembler un brin inutile), ceci montrera à votre équipe que vous vous préoccupez de votre équilibre Pro/Perso. Soyez un exemple. Montrez qu'on ne gagne rien à partir à 20 heures tous les soirs !

3-S'il te plait

Là aussi, l'évidence même. Il y a toujours moyen de demander les choses poliment, même (ou plutôt surtout) à "son" équipe.

4-Merci

Relisez le point 3 et chercher le lien. Si vous mettez plus d'une seconde à le trouver, relisez Nadine de Rothschild !

5-Désolé

Ce dernier mot mérite qu'on s'y arrête 30 secondes. Beaucoup de managers d'équipe ne reconnaissent jamais leur torts devant leurs équipes. Je pense que lorsqu'on fait une erreur, il n'y a rien de mal à l'avouer. En tirer les conséquences nous rend plus fort et permettra d'éviter les mêmes erreurs à l'avenir. Reconnaître qu'on s'est trompé ce n'est pas un aveux de faiblesse, c'est de la clairvoyance.

Je vous laisse avec ma dernière vidéo qui reprend cette thématique des mots à connaître par tout bon Leader !

Laissez moi un petit commentaire pour me dire quels mots seraient à rajouter sur cette liste !





vendredi 5 décembre 2014

La patience : la qualité essentielle d'un bon manager

La patience, vertu cardinale des bons managers ?
Déjà eu envie de tuer quelqu'un au boulot ? Un membre de l'équipe, un collègue, votre patron ? Moi ça m'arrive tous les jours (ou presque)
Pourtant le monde de l'entreprise est un monde sans émotions. Montrer ses émotions au boulot c'est casser l'image du manager rigoureux, professionnel et efficace que l'on attend de vous.
Heureusement c'est en train de changer. Je pense à tous les travaux sur l'intelligence émotionnelle qui montrent que les meilleurs managers sont ceux qui sont conscients des émotions qu'ils ressentent, ne les ignorent pas et savent se mettre en résonnance avec les émotions de leur équipe pour mieux la guider.
Toujours est-il qu'il y a un monde entre cet idéal d'un manager qui sait avoir la bonne distance en toutes occasions et la tempête de m*** qui s'abat sur nous quotidiennement au boulot !

C'est ce que je vous raconte dans ma dernière vidéo YouTube ci-dessous.
N'hésitez pas à vous abonner à ma chaine YouTube, et à me faire part de vos commentaires !

Enjoy !