dimanche 25 avril 2010

Les 10 qualités du bon chef de projet (Oubliez la cape rouge et le slip par dessus les collants)


Dans nos entreprises l'engouement autour de la gestion de projet n'est pas passée de mode. Bien au contraire, elle se développe et tend à supplanter la manière opérationnelle classique, de travailler. Si c'est une belle reconnaissance pour la méthode projet, c'est malheureusement aussi l'occasion de voir collés à la tête de projets importants des gens qui n'ont rien des qualités du chef de projet.
Et je ne parle pas seulement du manque de connaissance ou de maîtrise des outils et de la philosophie du management de projet, mais tout simplement des qualités que l'on est en droit d'attendre d'un chef de projet.

Quelles sont ces qualités ? Qu'est ce qui fait un bon chef de projet ?

1-La Responsabilité.

Who cares ? YOU care ! Le chef de projet est celui qui, plus que tout autre, croit en son projet, en sa valeur, son bien fondé, son intérêt pour l'entreprise.
S'il ne devait en rester qu'un ce serait lui, le chef de projet.
Cet engagement, cette attention aux choses est la marque primordiale des grands chefs de projet.

2-Initiateur de mouvement.

On arrive à rien tout seul. Plus qu'une maxime en l'air, cette phrase fait partie intégrante de l'identité du bon chef de projet. Il est protecteur de l'équipe, son équipe.
Le succès de chacun des membres du projet et son succès.
La réalisation des besoins des parties prenantes du projet son ses réalisations. Le chef de projet doit être comme une vague qui entraîne une partie de l'entreprise vers un but commun.

3-Humilité.

Il ne fait pas seul. Il a l'humilité de ceux qui sont conscient de l'impact de son engagement. Le résultat du projet est impermanent. Les choses changent (et même de plus en plus vite n'est-ce pas?) Le chef de projet est humble face à sa réalisation.
Enfin, de part l'essence même d'un projet, qui a un début, un milieu et une fin, il est amené à faire de l'humilité un composant essentiel de sa programmation personnelle.
Ceci peut s'étendre d'ailleurs à tous les grands managers, ou grands chefs d'entreprise. Ceux chez qui la réussite s'allie à l'humilité sont les plus grands. Ils ont conscience qu'une multitude de causes sont à l'origine de leurs succès et qu'il ne peuvent pas ne le devoir qu'à eux-même.

4-Confiance en soi.

C'est le corollaire obligatoire du point précédent. Initier un mouvement et le faire vivre demande cette confiance en soi. Rien d'exceptionnel, c'est là aussi une prise de conscience. Nous sommes tous capables de grandes choses, seulement ceux qui réalisent de grandes choses ont, eux, compris qu'ils le pouvaient. Ils ont essayé. Ils y sont arrivés.
Savoir conclure un projet et aller rendre des comptes demande aussi confiance en soi. Confiance en soi qui vient aussi de la confiance que les autres vous donnent parce que vous leur inspirez confiance en vous. L'œuf et la poule.

5-Exemplarité.

Rigoureux. Intègre. (Merci le dico des synonymes) Intransigeant avec soi-même et compréhensif avec les autres, voilà des caractéristiques du bon chef de projet. Moi je vois souvent des gens qui g*** après les autres alors que eux mêmes sont les pires des boulets. Ce qui me fait dire que malgré la multiplication des projets dans les entreprises, rares sont les entreprises qui possèdent de véritables chefs de projet.

6-Lucidité.

Le bon chef de projet sait rester concentré sur les activités réellement importantes. Il ne se perd pas dans les détails et sait emmener tout son monde à considérer l'objectif et les moyens de l'atteindre comme le seul objet d'attention valable. Fini les guéguérres et les rivalités d'ego. Tous ensemble dans la même direction. Voilà ce que sait faire le bon chef de projet.

7-Reconnaissance.

La beauté de ce métier c'est qu'il change tout le temps. Les sujets sont innombrables et les collègues sans cesse renouvelés. Par rapport à ceux qui font de la compta pendant 40 ans (y a-t-il des comptables dans l'audience de ce blog ?!) je trouve que les problématiques, les challenges sont sans cesse renouvelés. Lorsque le changement est choisi et non subi, alors on exerce le plus beau des métiers. Pour cela le bon chef de projet doit être reconnaissant. A qui ? A quoi ? Je n'en sais rien. mais cette reconnaissance est un fondamental de son être professionnel.

8-Curiosité.

Nouveaux sujets, nouvelles techniques. Le chef de projet est sans cesse remis en question par l'environnement professionnel. Le bon chef de projet est celui qui n'attend pas d'être challengé par les circonstances, ou pire, par des difficultés pour évoluer, se former et se perfectionner.
Il a la capacité d'apprendre. D'ailleurs le Project Management Institute ne s'y est pas trompé : il demande à chacun de ses membres ayant obtenu la certification PMP de montrer qu'ils continuent de se former en validant des PDU (Professional Development Units). Sans l'obtention du nombre nécessaire de PDU on perd sa certif'

9- Travailleur.

Le chef de projet est-il forcément celui qui allume la lumière le matin et l'éteint le soir en partant ? non pas forcément. Mais c'est quelqu'un d'extrêmement focalisé sur ses tâches. Qui les fait avec sérieux et rigueur. Comme si sa vie en dépendait (puisque la vie professionnelle de son équipe en dépend.)
Il est néanmoins conscient de l'importance de l'équilibre entre travail et vie privée. S'il ne se l'applique pas à lui-même, comment pourrait-il l'appliquer aux autres ? Or il se doit d'être le protecteur de son équipe.

10-Souriant.

Vous vous ne vous attendiez pas à ce que je finisse avec cette qualité là n'est-ce pas ? Et bien c'est pourtant la plus importante. Le sourire est la marque que les choses vont bien. De la conscience de la chance et de la juste place de son travail. Un chef de projet souriant c'est une équipe qui sourit, c'est un projet qui a toutes les chances de se réaliser, c'est la juste place de son travail dans sa vie. Si vous êtes membres d'une équipe projet regardez votre chef de projet. Sourit-il ? Si vous êtes chef de projet souriez !

Il existe trois types de chef de projet. Le Roi, celui qui donne ses ordres du haut de son trône et qui dispose d'une armée de vassaux pour les exécuter. Le Berger, qui mène son équipe à la réalisation du projet avec attention et professionnalisme. Enfin le Passeur, qui met tout le monde sur son bateau pour atteindre l'autre rive, et qui l'atteint en même temps que son équipe; tout projet l'ayant lui même fait évoluer.

Quel chef de projet êtes-vous ?

10 commentaires:

c.oyarbide a dit…

Question. Et si on n'est pas tout cela, on fait quoi ?
Moi je prône un management de l'imperfection ? Imperfection des organisations, des chefs, des collaborateurs...
Etre un bon manager, c'est sxe savoir imparfait, l'admettre, admettre que les autres le soient.
Et si "être imparfait" c'était tout simplement "être humain", "être soi"...
Nous pouvons poursuivre ce dialogue sur mon blog :"Mortel management" où l'on retrouve quelques-unes de ces idées et d'autres encore...

Monsieur J a dit…

Bonjour Christian et merci pour ton commentaire.
Je suis d'accord avec le fait de dire qu'il n'y a pas de honte à ne pas avoir ces qualités là. Comme tu le dit nous ne sommes que des êtres humains, et donc imparfaits.
Mais pour moi il y a un problème à partir du moment où l'imperfection est revendiquée. On ne peut pas juste se dire "je suis comme ça" et ne pas essayer de changer.
Nous sommes imparfaits d'accord, mais nous avons tous en nous le potentiel pour changer. Ne pas le voir ni l'accepter c'est se complaire dans une forme de paresse intellectuelle. Et là réside le vrai problème. L'acceptation de la médiocrité comme une norme.
Non ?

Sinon je suis allez voir ton blog. J'aime beaucoup ! Je le rajoute dans ma blog liste.

c.oyarbide a dit…

Tout à fait d'accord. C'est pourquoi, il me semble que le secret du bon manager, c'est de se connaître... Ensuite, il apprend à compenser ses faiblesses, ses paresses en s'appuyant sur ses collaborateurs...
Bravo pour ce blog ! je le référence aussi sur le mien

consultant-si a dit…

Bonjour,

C'est pas trop mal vu tout ça. Il est vrai que souvent on a affaire à des chefs de projets assez arrogants (je le suis moi-même...euh? arrogant ? non, chef de projet...)

Il manque, ceci étant, la toute première des qualités que l'on demande à un chef de projet : l'Ecoute !

C'est ce qui fait souvent défaut, côté MOA, comme MOE, à la bonne réalisation des projets, et du coup, trop souvent, on passe à côté de l'essentiel.

Mais c'est vrai que c'est un métier passionnant, et pour ma part, cela reste avant tout, à chaque fois, une belle aventure humaine.

Monsieur J a dit…

Exact, l'écoute est essentielle. Néanmoins je persiste à penser qu'elle ne prend tout son sens que lorsqu'elle est suivie de décisions et d'actions concrètes.

Jean Rohmer a dit…

Pour sourire un peu des chefs de projet:
http://plexus-logos-calx.blogspot.com/2012/02/a0200-conseils-pour-chefs-de-projet.html

Jean Rohmer a dit…

Pour sourire un peu des chefs de projet

http://plexus-logos-calx.blogspot.com/2012/02/a0200-conseils-pour-chefs-de-projet.html

Monsieur J a dit…

Excellent :) (quoique un peu cynique non ?)

Andrew Rayy a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Miah Charley a dit…

Yeah its a good article. According to you what we project managers do is communicating. And a lot of this communication is done during project meetings. It can sometimes feel like you are running from one meeting to another and that your time is often wasted. Meetings don’t start on time, the issues aren’t dealt with, there is no agenda, there is no focus, nobody assigns any follow ups or tasks and of course then they also don’t end on time. An efficient project manager is required for the good management of a project. I think a project manager should PMP certified. Looking forwards to apply what I learned in PMP classes in my company.