lundi 23 juin 2008

Comment dire les choses qui fachent (et rester en vie...)


Lundi dernier je rentre dans le bureau de mon collègue "Jeune Talent". Après les bonjours-comment-va d'usage il me dit :"T'as lu mon mail ?
- Quel mail ? Non, pourquoi ?
- je t'ai envoyé un mail ce week-end, regarde ce que j'ai trouvé sur internet..."
Et là Jeune Talent me montre le CV d'un autre collègue "Je M'ennuie".
Avoir son CV sur le web n'est pas interdit, bien au contraire quand on travaille dans le web-marketing comme nous. Ce qui est plus difficile à encaisser c'est de voir que Je M'ennuie s'accapare dans son CV des réalisations et responsabilités qui ne sont pas les siennes : le Big Projet que gère Jeune Talent et la coordination équipe que j'assure...Arrrgh!!

Qu'allions nous faire ? Lui briser les genoux ? Aller cafter auprès du Big Boss, notre responsable ? Faire comme si de rien n'était en attendant la démission inéluctable de Je M'ennuie ? (Voilà 3 mois qu'il traîne son mal être et qu'on le sent démotivé)

Pour Jeune Talent comme pour moi la réponse nous a semblé évidente : nous devions lui parler en face à face sans rien en dire (pour l'instant) à Big Boss.

Nous avons eu de la chance : Je M'ennuie était en vacances cette semaine là, nous avons donc eu Jeune Talent et moi, une semaine pour "refroidir".
A son retour nous l'avons vu dans son bureau et lui avons exposé les choses calmement, de manière très factuelle et en abordant les choses sous l'angle de ce que nous avions ressenti (une trahison). Nous lui avons aussi demandé de rectifier les choses sur son site perso exposant son CV.

Finalement cette petite conversation a eu de bons côtés :
Jeune Talent et moi avons été "libérés" de pouvoir dire en toute franchise notre mécontentement à notre collègue.
Je M'ennuie s'ennuie toujours autant, mais au moins la franchise est totale, nous savons qu'il va partir plus ou moins vite et lui peut être plus transparent avec nous.

Finalement ce que j'en tire comme conclusions c'est:
  • La franchise paye (malgré la difficulté de se dire les choses en face sans fâcher personne)
  • Il vaut mieux avoir ce genre de discussion "à froid"
  • Il ne faut pas transiger sur les choses auxquelles on tient (la vérité sur les responsabilités et les réalisations de chacun dans l'équipe)
  • Il est possible de gérer ce genre de conflit directement en interne dans l'équipe sans forcément faire appel à un arbitre (Big Boss)

Et vous qu'auriez-vous fait?

5 commentaires:

Ludovic a dit…

Bon et bien je trouve que les réactions sont tout à fait pertinentes et pleines de maturité.

Faire intervenir BIg Boss c'est déjà annoncé l'incapacité à manager.

Réagir à froid est très important même si il n'est pas toujours facile de si tenir.

Lodicee
http://lefuturdumanagement.over-blog.com

Monsieur J a dit…

C'est drôle mais lors de l'entretien d'embauche Big Boss m'avait demandé quelle serait ma réaction lors d'un conflit, je lui avais dit que je réglais les choses en direct avec la personne et lui était plutôt partisan de faire appel à une tierce personne qui puisse arbitrer...:-)

Franck Chevallereau a dit…

Oui, surtout ne pas réagir à chaud =)

Monsieur J a dit…

C'est clair que réagir à chaud est la pire des solutions, mais même en le sachant, c'est toujours difficile de ne pas le faire. Cela demande pas mal de maîtrise de soi !

ovei bardhan a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.