lundi 11 août 2008

Acquérir du Leadership (oui c'est possible...)

Durant mon bilan de mi-année (voir ici) Big Boss m'a demandé d'affirmer mon leadership sur l'équipe que je coordonne.
Mmmouais...plus facile à dire qu'à faire. Je me suis mis à chercher des articles intéressants sur le web sur "comment acquérir du leadership" et je suis tombé sur un article intéressant de Stewart D. Friedman (Prof de management à Wharton) dans un billet intitulé Define your personal leadership vision.

L'auteur y développe un thèse intéressante. Le Leadership pour lui doit :
  • Être un moyen de se focaliser sur ce qui compte vraiment
  • Être en lien avec le passé, s'adresser au futur tout en dealant avec les réalités d'aujourd'hui.
Le leadership est donc une vision du futur que le manager doit partager avec son équipe. Cette vision du futur doit répondre à 3 critères :
1 - Être engageante pour les autres
2 - Être concrète
3 - Être réalisable

Pour résumé le leadership est une vision du futur que le manager partage avec ses équipes et qui lui permet d'amener ses équipes à réaliser ses objectifs.

Là où je ne suis pas d'accord avec Friedman c'est que dans son article il présente une vision du futur comme imposée par le manager envers son équipe. Pour moi cela est dangereux ! Les managers qui ont la bonne vision en solitaire sont peu nombreux (même si chaque manager croit détenir la vérité...)
Je pense que la vision du futur que doit proposer le manager à son équipe est une vision qui doit résulter d'un travail de consensus de la part de toute l'équipe est qui doit être la juste rencontre de 2 choses :
  • Les attentes du top management (ce qui vient d'en haut)
  • L'expérience sur la faisabilité des choses que donne l'équipe (ce qui vient d'en bas).
Le rôle du manager va donc être de :
  • positionner le curseur au bon endroit (pas trop du côté top management, car il faut rester sur une vision réalisable, mais pas trop côté équipe sinon on perd le côté engageant!)
  • partager cette vision
  • faire adhérer l'équipe à cette vision partagée.
Qu'en pensez-vous ?

1 commentaire:

Jean-Louis a dit…

Belle analyse que je partage. La sempiternelle question qui revient à propos du leadership est la suivante: Le leadership relève t-il de l'inné ou de l'acquis? Ma réponse est invariablement la même. Tout comme l'on peut jouer de la musique en apprenant le solfège sans jamais devenir un virtuose, l'on peut apprendre à développer ses capacités de leadership. Cela s'appelle travailler sur son intelligence émotionnelle. La vision est l'une des bases du leadership, mais ce n'est pas la seule. Goleman, Boyatzis et McKee font dans "l'intelligence émotionnelle au travail" 6 classifications des styles de leadership. En plus du leadership visionnaire qui fédère les individus autour de rêves ou de visions partagées, ils évoquent le leadership entraineur, qui relie les aspirations d'un individu aux objectifs de l'entreprise. puis le leadership partenaire qui crée de l'harmonie entre les individus. Le leadership démocratique qui valorise la contribution des collaborateurs et leur engagement personnel à travers leur implication. Ils évoquent aussi le leadership de Friedman (sans le citer) comme étant le leadership gagnant et comme visant à atteindre des objectifs difficiles et motivants, puis pour conclure le leadership autoritaire: celui que l'on utilise dans les situations d'urgence et qui vise à apaiser les peurs en donnant, imposant une orientation claire.
Pour conclure, oui acquérir du leadership c'est possible, c'est le travail personnel que devrait fournir tout manager qui se respecte et qui surtout respecte tous ses collaborateurs. Sans leadership entrainant, à quoi sert le manager?
Jean-Louis Renault
www.leblogdumanagement.com